Le mapping des startups qui fluidifient le paiement, écrit par Oscar Majorczyk, BPI France 

Flashback 5 ans en arrière : pour un commerçant, impossible de s’équiper d’une solution de paiement sans se tourner vers sa banque ! Une époque révolue grâce à de nouveaux acteurs digitaux et agiles qui proposent des produits aux interfaces irréprochables couvrant tous les besoins liés aux paiements. Entrepreneur Hero a listé une trentaine de ces startups qui modernisent les solutions d’encaissements disponibles pour les commerçants. Un écosystème compact mais désormais essentiel à l’activité économique car à l’origine de gains de productivité considérables.

L’E-COMMERCE

Le paiement en ligne a été l’un des premiers secteurs à être adressé par les nouveaux entrants. Le marché a déjà commencé à se consolider et un certain nombre d’acteurs se sont adossés à des grands groupes.

Aujourd’hui, de nombreuses startups proposent des solutions de paiement pour toutes tailles d’e-commerces. Les problématiques des grands retailers aux marketplaces indépendantes sont notamment adressées par des acteurs comme Hipay ou encore LemonWay. Ces nouveaux acteurs accompagnent leurs clients de manière transverse de la personnalisation du paiement, à la gestion des devises internationales, jusqu’à la protection des flux.  D’autres acteurs se concentrent avec succès sur une seule verticale : SlimPay, par exemple, est l’expert du paiement récurrent là où PayTweak adresse l’envoi de liens de paiements.

L’ENCAISSEMENT EN MAGASIN

Historiquement servi par les grands réseaux bancaires, le paiement en magasin est totalement disrupté par des acteurs qui ont rendu simplissime la mise en place d’un système de paiement. Des startups comme Smile&Pay équipent avec succès les micro-entreprises de petits terminaux de paiement qui se connectent à leurs smartphones. Youtransactor, société parisienne, développe également ce type de lecteur de cartes bancaires. D’autres acteurs modernes comme BamPay équipent le commerce de proximité (restaurants, boutiques) de terminaux de paiement connectés adossés à des contrats commerçants et intégrant une suite de services digitaux.

NOUVEAUX MOYENS DE PAIEMENT

Des startups proposent de nouveaux moyens de paiement et tentent de faire émerger de nouveaux usages. Après une phase d’early adoption, le paiement par portefeuille électronique s’est ainsi imposé dans le quotidien de nombreux français. Lydia tente ainsi de généraliser son système de paiement via QR code auprès de ses 3 millions d’utilisateurs. D’autres services tels ceux proposés par Limonetik et SilkPay s’appuient sur des APIs simples pour intégrer des nouveaux modes de paiement privatifs portés par des acteurs majeurs bénéficiant de bases utilisateurs massives comme AliPay et  Wechat et demain peut-être Facebook Messenger, Twitter ou WhatsApp.

Lire la suite et télécharger le mapping…

Le mapping des startups qui fluidifient le paiement, écrit par Oscar Majorczyk, BPI France 

Flashback 5 ans en arrière : pour un commerçant, impossible de s’équiper d’une solution de paiement sans se tourner vers sa banque ! Une époque révolue grâce à de nouveaux acteurs digitaux et agiles qui proposent des produits aux interfaces irréprochables couvrant tous les besoins liés aux paiements. Entrepreneur Hero a listé une trentaine de ces startups qui modernisent les solutions d’encaissements disponibles pour les commerçants. Un écosystème compact mais désormais essentiel à l’activité économique car à l’origine de gains de productivité considérables.

L’E-COMMERCE

Le paiement en ligne a été l’un des premiers secteurs à être adressé par les nouveaux entrants. Le marché a déjà commencé à se consolider et un certain nombre d’acteurs se sont adossés à des grands groupes.

Aujourd’hui, de nombreuses startups proposent des solutions de paiement pour toutes tailles d’e-commerces. Les problématiques des grands retailers aux marketplaces indépendantes sont notamment adressées par des acteurs comme Hipay ou encore LemonWay. Ces nouveaux acteurs accompagnent leurs clients de manière transverse de la personnalisation du paiement, à la gestion des devises internationales, jusqu’à la protection des flux.  D’autres acteurs se concentrent avec succès sur une seule verticale : SlimPay, par exemple, est l’expert du paiement récurrent là où PayTweak adresse l’envoi de liens de paiements.

L’ENCAISSEMENT EN MAGASIN

Historiquement servi par les grands réseaux bancaires, le paiement en magasin est totalement disrupté par des acteurs qui ont rendu simplissime la mise en place d’un système de paiement. Des startups comme Smile&Pay équipent avec succès les micro-entreprises de petits terminaux de paiement qui se connectent à leurs smartphones. Youtransactor, société parisienne, développe également ce type de lecteur de cartes bancaires. D’autres acteurs modernes comme BamPay équipent le commerce de proximité (restaurants, boutiques) de terminaux de paiement connectés adossés à des contrats commerçants et intégrant une suite de services digitaux.

NOUVEAUX MOYENS DE PAIEMENT

Des startups proposent de nouveaux moyens de paiement et tentent de faire émerger de nouveaux usages. Après une phase d’early adoption, le paiement par portefeuille électronique s’est ainsi imposé dans le quotidien de nombreux français. Lydia tente ainsi de généraliser son système de paiement via QR code auprès de ses 3 millions d’utilisateurs. D’autres services tels ceux proposés par Limonetik et SilkPay s’appuient sur des APIs simples pour intégrer des nouveaux modes de paiement privatifs portés par des acteurs majeurs bénéficiant de bases utilisateurs massives comme AliPay et  Wechat et demain peut-être Facebook Messenger, Twitter ou WhatsApp.

Lire la suite et télécharger le mapping…