A l’aube d’un changement radical dans notre manière de payer – Les prémices de Money2020

A l’aube d’un changement radical dans notre manière de payer – Les prémices de Money2020

La société Mastercard a fait appel au futurologue Ian Pearson pour identifier les modes de paiement que l’on utilisera dans les prochaines années. Selon l’expert, nous sommes à l’aube d’un changement radical vis à vis de la nature des paiements. On se dirigerait vers une société cashless mais aussi cardless. 

Le Smartphone sera sans doute l’outil de paiement le plus utilisé dans quelques années, même si dans nos poches résonnera encore le bruit des pièces de monnaies qui n’auront pas encore dit leur dernier mot. Selon une étude de Juniper Research, en 2019 les utilisateurs de téléphones et de tablettes réaliseront chaque année 195 milliards de transactions commerciales. Le futurologue Ian Pearson imagine même un monde où les gens pourraient payer en serrant la main du vendeur via une puce sous la peau ou grâce à un tatouage.

Même si cela nous semble appartenir au domaine de la science fiction, de nouveaux modes de paiement actuels s’en rapprochent, à l’image de Paypal. La société de paiement par Internet avait adopté la technologie Bump pour rendre ses transferts d’argent sur iPhone encore plus ludiques. Il suffisait de «bumper» (entrechoquer) son téléphone avec celui de la personne à qui l’on souhaitait envoyer de l’argent, et c’était transféré. Malgré un certain succès, cette technologie a récemment disparu de la circulation.

Mastercard va encore plus loin en testant l’étonnant projet de payer grâce à un selfie ! C’est la génération Y qui devrait être ravie. Il s’agirait d’ouvrir son application de paiement sur son smartphone au moment de payer. Elle scannerait alors le visage (préalablement enregistré dans l’application) et validerait ainsi le paiement, si c’est le bon. Ce moyen de sécurité s’ajouterait à un autre : un lecteur d’empreinte digitale. Si ce projet n’en est aujourd’hui qu’à ses balbutiements, il va devenir concret très prochainement. En effet, Mastercard va l’expérimenter dans quelques mois auprès de 500 clients durant un programme pilote qui combinera scan d’empreinte digitale et visage.

La carte de paiement et la monnaie disparaîtront un jour au profit d’une dématérialisation complète 

Tous ces projets ont un point commun : la dématérialisation ! Le NFC par exemple a eu du mal à décoller. Cette forme de paiement sans contact devrait pourtant connaître son heure de gloire depuis qu’Apple, Google et Samsung sont dans la course. Les smartphones « nouvelle génération » sont maintenant tous équipés, y compris l’iPhone et l’Apple Watch (Apple a une fois de plus opté pour un système fermé, Apple Pay).

Pour être adoptées massivement par le grand public, toutes les innovations en matière de moyens de paiement doivent résoudre les points négatifs de l’expérience d’achat, le premier d’entre eux étant indiscutablement celui de la perte de temps. Dans le métro londonien par exemple, Mastercard a travaillé avec Transport for London pour intégrer le paiement sans contact directement sur les bornes. Résultat : nul besoin de faire la queue pour acheter un ticket ou recharger son Oystercard, un « tap » de sa Mastercard ou de son smartphone NFC permet de passer les tourniquets du métro. Le succès est au rendez-vous, les transports de Londres ne compte pas moins d’un million de « taps » sans contact par jour.

Rendez-vous sur Money2020 à Las Vegas